À l’occasion du mois de l’Histoire des Noir.e.s, nous nous sommes entretenues avec des artistes, leadeur.se.s noir.e.s. Membre du Labo ou d’autres associations et collectifs portant nos valeurs. Cette fois c’est à Jean-Christophe Foolchand AKA Le Super Jean (Inventeur et réalisateur) de nous parler de ses origines et de nous conter ce que lui inspire le Mois de l’Histoire des Noir.e.s.

« Mon apparence n’est qu’une façade de mes multiples identités. J’ai des origines africaines, asiatiques et européennes. A présent, je me considère comme un citoyen du monde.
En France, nous vivions dans une petite ville et j’ai été chanceux de n’avoir jamais vraiment ressenti ma différence de couleur de peau par rapport aux autres. C’est en arrivant ici à Toronto que tout a commencé.

Ici, les gens veulent absolument te mettre dans des cases. Ma différence d’apparence et mes origines étrangères m’ont longtemps empêché d’aborder les torontois car je ne leur ressemble pas. La manière dont je parle, la façon dont j’exprime mes idées et ma façon de penser ont créé au fil des années un écart entre moi et la société. C’est dans la solitude que je me suis créé un univers avec mes souvenirs et mes passions. Je suis donc arrivé à la conclusion que je suis un genre d’ovni d’origine terrestre, une machine rouillée, une barque en bois percée qui s’est échouée sur une terre d’accueil que l’on surnomme Canada. »

Découvrez son tout dernier court-métrage, en cliquant sur le titre :
The Treasure chest