Titre du poste : Directeur·rice
Statut d’emploi : Temps plein (35 heures par semaine)
Salaire : rémunération à déterminer en fonction de l’expérience (échelle salariale : 50,000 $ par année)
Date limite pour postuler : Le lundi 17 février 2020

Description du mandat :
Le nouveau centre d’artistes autochtone autogéré daphne à Montréal est à la recherche d’une personne dynamique, créative et organisée pour en assurer la direction. Ce poste clé assure la responsabilité de tous les aspects du Centre d’art daphne. Le ou la directeur·rice travaillera en collaboration avec les membres fondatrices de daphne, qui partageront leurs idées et leurs orientations stratégiques pour optimiser l’émergence de
l’organisme. Le ou la directeur·rice saura établir et respecter les échéanciers et les budgets afin d’assurer l’élaboration et la mise en œuvre efficace des activités artistiques et quotidiennes du centre. En plus de fournir des rapports réguliers au conseil d’administration, le ou la directeur·rice se chargera du déroulement quotidien du centre :
l’administration et les communications; l’embauche et la gestion du personnel, des comités et des bénévoles; la rédaction des demandes de subventions; et la gestion financière et générale de l’organisme.

Responsabilités :

Tâches –
• Superviser et coordonner la programmation artistique (expositions, publications et activités connexes);
• Assurer l’intégration et l’application des protocoles autochtones à la
programmation;
• Recruter et travailler avec du personnel de soutien et des bénévoles;
• Cultiver et soutenir les liens avec les communautés autochtones et les aîné·e·s;
• Gérer les budgets, les finances et le calendrier de l’organisme de façon
responsable et efficace en respectant les budgets et les délais impartis.
Stratégie & financement –
• Rédiger et préparer les demandes de subventions ainsi que les rapports de suivi pour les bailleurs de fonds, en y incluant les prévisions budgétaires et les rapports financiers;
• Entretenir de bonnes relations de travail avec les représentant·e·s des organismes subventionnaires et répondre rapidement aux demandes de renseignements supplémentaires;
• Identifier de nouvelles possibilités de subventions et de financement;

Collaboration avec le conseil d’administration –

• Participer à l’élaboration des objectifs et des initiatives de l’organisme avec le
conseil d’administration de daphne;
• Produire régulièrement des rapports de mises à jour et de prévisions financières et organisationnelles pour le CA.

Compétences & exigences :

Critères de base –
• Expérience dans le milieu des arts et/ou en gestion des arts;
• Connaissance du domaine de l’art visuel autochtone contemporain et des
protocoles autochtones;
• Connaissance ou expérience de travail avec des communautés autochtones à l’échelle locale, provinciale ou nationale.

Compétences et expérience –
• Excellentes capacités de communication orale et écrite en français ou en anglais (idéalement dans les deux langues);
• Excellentes capacités d’organisation et souci du détail;
• Connaissance des mécanismes d’octroi de subventions dans le milieu des arts aux niveaux municipal, provincial et fédéral;
• Expérience de rédaction de demandes de subvention et de rapports de suivi pour des subventions de fonctionnement et de projets;
• Expérience de travail avec des budgets, des rapports financiers, des collectes de fonds et en développement organisationnel.

Compétences informatiques –
• Maîtrise de la suite Microsoft Office, Adobe CC et G Suite;
• Intérêt général pour la recherche et la mise sur pied de technologies qui améliorent le fonctionnement.

Personnalité –
• Optimisme et enthousiasme pour les arts autochtones contemporains, les
communautés autochtones et la promotion des arts;
• Souci d’obtenir des résultats, avec la capacité d’être autonome ou de travailler en équipe pour gérer plusieurs priorités à la fois;
• Volonté de justice sociale et engagement envers l’organisation communautaire;
• Débrouillardise et créativité dans la réflexion, avec de solides aptitudes en résolution de problèmes;
• Empathie et compréhension pour les besoins des membres et de la communauté;
• Esprit d’ouverture envers les autres, sans jugement et queer positif;
• Excellentes aptitudes interpersonnelles, facilité à communiquer, capacité de réagir rapidement avec calme.

Notre engagement :
Nous reconnaissons et soutenons la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones qui affirme qu’en tant que Peuples autochtones, nous avons le droit à l’autodétermination quant à nos cultures et à nos coutumes. À titre de membres fondatrices de daphne, nous nous engageons à partager notre expérience commune d’artistes, de commissaires et de gestionnaires pour épauler le personnel dans le but de
faire de daphne un espace sûr où les artistes autochtones et les membres de la communauté peuvent collaborer et croître dans un environnement motivant, transparent et sans discrimination. Cette volonté s’étend également à notre personnel. La culture des organismes à but non lucratif et des centres d’artistes autogérés est très exigeante; diriger et créer un espace autochtone l’est d’autant plus.

Pour soumettre votre candidature :
Date limite pour soumettre votre candidature – lundi 17 février 2020

Veuillez faire parvenir un CV, une brève biographie et une lettre d’intérêt à
daphnedirectors@gmail.com, avec l’en-tête « Directeur » ou « Directrice ».
Nous encourageons fortement les candidatures de personnes autochtones. Nous avons énuméré ci-haut les compétences d’une candidature idéale, toutefois nous considérerons les candidatures de ceux et celles qui ne possèdent pas toutes ces compétences, mais qui ont la volonté d’apprendre.

À propos du Centre d’art daphne :
Daphne est le premier centre d’artistes autochtones contemporains autogéré et autodéterminé à Montréal/Tiohtià:ke/Mooniyang. Notre mandat consiste à offrir un lieu pour les artistes visuels autochtones, autant à l’échelle locale qu’internationale, qui sont à divers stades de leurs carrières. Nous souhaitons permettre aux artistes de développer leurs pratiques dans une culture de paix qui se nourrit d’échanges critiques et respectueux
avec des pairs et des publics autochtones et allochtones. Chez daphne, les pratiques artistiques, les démarches commissariales et les projets d’expositions se renforceront et s’étendront grâce à un contexte autochtone qui reflète nos savoirs culturels distincts.

Les membres fondatrices du Centre d’art daphne s’inspirent de l’artiste Potawatami Daphne Odjig, la première à mettre sur pied un lieu d’exposition, qui était à la fois une source d’entraide artistique et d’engagement critique pour ses pairs et sa communauté.
Comme Odjig, nous, du Centre d’art daphne, estimons que la création d’une telle espace est essentielle à l’épanouissement de nos artistes.

Nous tenons à souligner que daphne existe et fonctionne sur des terres non cédées des
Kanien’kehá:ka et des Anishinaabe. Cette île, nommée Tiohtià:ke, « l’endroit où les peuples se séparent », par les Kanien’kehá:ka, et Mooniyang par les Anishinaabe, continue d’être un lieu de rassemblement foisonnant pour les Peuples autochtones de diverses nations et origines sur le continent de l’Île de la Tortue.