wfg-translation-fb-no-sub-web
WFG-translation-text-pages-ProgramThree_web

Looking Backward and Moving Forward  / Regarder derrière nous et aller de l’avant
55 minutes (des films par des artistes autochtones) 

Jeudi 6 juin 2019 18h30
Gratuit et ouvert à tous·tes

Lieu : Le Labo, 401 rue Richmond St. ouest / West, Studio 277, Toronto ON M5V 3A8

Programme de courts métrages canadiens pour les spectateurs francophones

Suivie d’une discussion en compagnie de Shane Belcourt (artiste participant) et Simon M. Benedict (membre du Labo).

Le Labo est heureux de présenter le programme en tournée du Winnipeg Film Group. Pour l’occasion, notre comité de programmation a choisi les films par des artistes autochtones Regarder derrière nous et aller de l’avant.

Vous trouverez sur ce lien plus d’information sur le programme, les films et les artistes.

Image: A Common Experience de Shane Belcourt


Shane Belcourt est un cinéaste primé et mis en nomination deux fois au Prix des Écrans Canadiens (PÉC). Basé à Toronto, au Canada, cet écrivain et réalisateur de nombreuses œuvres autochtones, tant narratives que factuelles, Shane s’intéresse de près à la création d’œuvres qui témoignent de son héritage métis. Son travail remarquable inclut le long métrage Tkaronto; des courts métrages tels que A Common Experience, Keeping Quiet et Pookums; le documentaire de danse Kaha: wi – The Cycle of Life (Nomination 2015 meilleure direction du PÉC); et deux procès-verbaux Historica Canada, Chanie Wenjack et Naskumituwin (Treaty). Parmi ses œuvres récentes, citons le documentaire primé 2018 CBC Firsthand Firsthand Indictment (co-réalisé avec Lisa Jackson; 2017 imagineNATIVE Best Documentary), la série de documentaires musicaux AMPLIFY pour APTN (créateur de la série, producteur exécutif et animatuer de la série), Red Rover (co-scénariste, réalisateur). Il est un ancien élève des programmes TIFF Talent Lab et Totally Television de NSI, et membre de la DGC.

Simon M. Benedict est un artiste et traducteur d’ascendance franco-québécoise et abénakise travaillant avec la vidéo, le son, les images fixes et le texte. Ses œuvres amalgament du matériel audiovisuel et des documents tirés de diverses archives afin d’étudier comment notre perception directe de la réalité influe et découle de récits fictifs et historiques.
Simon M. Benedict détient une maîtrise en beaux-arts de l’Université de Guelph (2016) et un baccalauréat en beaux-arts avec spécialisation en photographie de l’Université Concordia, à Montréal (2011). Son travail a été présenté dans des expositions au Canada, en Europe et aux États-Unis, dont récemment à Trinity Square Video (Toronto, 2019), YYZ Artists’ Outlet (Toronto, 2018), Evans Contemporary (Peterborough, 2018), VU (Québec, 2018), Dazibao (Montréal, 2018), et NRW-Forum Düsseldorf (2018). Il a participé à des résidences à l’Office Nationale du Film, au Labo, à Artscape Gibraltar Point, au Banff Centre, et Skol. Il est récipiendaire de bourses du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de l’Ontario, et du Toronto Arts Council. Il est basé à Toronto.