Pour la programmation de ses 15 ans, sous le thème : “Regarder en arrière pour aller de l’avant”, Le Labo lance le deuxième rendez-vous de son calendrier des festivités : 
UN TORONTO SITUATIONNISTE.

Un parcours en plein air de performances à découvrir le jeudi 9 septembre, de 18h à 19h30, grâce à l’application torontoise Drifscape qui mènera le public de lieu en lieu où nous aurons programmé des happenings d’artistes médiatiques francophones.

Le lieu de l’événement :
– Sorauren Park – Sorauren Park Town Square, Wabash Avenue, Toronto, ON, Canada
– de 18h à 19h30

Inscriptions :
Eventbrite

Le Labo sur Driftscape :
https://driftscape.app.link/lelabo

La minute météo :
Afin de vous tenir régulièrement au courant de la tenue ou non de notre « Toronto Situationniste », n’hésitez pas à revenir souvent sur cette page.
En cas d’intempérie, l’annulation de l’événement sera annoncé ici 1h avant.


LES PERFORMANCES

PERFORMANCE 1 : « La locomotive débarque en ville » avec Jean-Christophe Foolchand.


Cette performance est inspirée des inventeurs du passé qui dévoilaient leurs inventions devant des foules. Il y a fort longtemps, à une époque où les réseaux sociaux n’existaient pas, les gens s’intéressaient et s’émerveillaient devant les œuvres d’inventeurs. Par le biais de sa performance, Jean-Christophe nous emmènera dans un voyage dans le temps pour revivre ces moments magiques. Il nous dévoilera son invention qu’il a réalisée de ses propres mains et invitera les spectateurs à participer à sa démonstration. Une invention aux allures d’antan mais qui est en fait un véhicule du futur.

Jean-Christophe est un artiste-inventeur et un vidéaste français, basé à Toronto. Avec un bagage culturel varié et un parcours universitaire atypique, il s’est construit au fil des années un univers propre à lui-même. D’ailleurs, c’est à travers les arts visuels et médiatiques qu’il a pu construire son identité. A travers la vidéo, il raconte l’histoire de ses inventions artistiques, ses péripéties et ses découvertes. Dans son art, on retrouve des thèmes récurrents tels que le monde des jouets, le monde des machines et celui des transports. Depuis tout jeune, en observant et en analysant les choses autour de lui, il apprend et il essaye de comprendre leur fonctionnement. C’est cette attitude innée chez lui, qui lui permet de savoir comment les choses s’assemblent et s’enchaînent.


PERFORMANCE 2 : « French Kiss, Adieu » avec Maria Legault.

La série de performance French Kiss s’inspire du conte de fée La princesse et la grenouille pour représenter l’impact psychologique du déplacement de l’artiste du Québec vers l’Ontario.  La princesse est utilisée comme un symbole représentant le groupe de référence et la grenouille  comme un symbole de la francophonie. Les interactions entre ces deux personnages représentent diverses facettes de l’expérience de l’artiste.  

Des tableaux précédant ont exploré l’assimilation de la grenouille dans un aquarium miniature,  la transformation de la princesse en grenouille et la détérioration des personnages avec de la crème fouettée. Avec ce tableau final, l’artiste réalise un rituel pour marquer la fin du projet French Kiss. Les costumes et accessoires du projet seront enterrés dans un parc comme geste d’adieu. 

Cette performance est conçue comme une façon métaphorique de signaler que l’identité l’artiste est plus profonde et fluide que les stéréotypes restrictifs imposés par les personnages de la princesse et de la grenouille. Cette performance émane d’une réflexion sur le passé; le projet French Kiss auquel l’artiste s’est attardé lors de ses études doctorales.  Au travers de cette performance l’artiste se libère de ce projet et crée un terrain fertile pour l’exploration de nouvelles idées dans le futur.  Au-delà d’être significatif pour le parcours de l’artiste, cette dernière performance de French Kiss rend hommage aux choses qui prennent fin. Elle pose un regard sur le deuil, sur la transmutation et sur les rituels auxquels nous avons recours pour marquer nos pertes.

Maria Legault est une artiste de la performance qui s’est cachée dans des sacs de papier, à marier une poupée et à réparer des trous avec du glaçage rose. Elle détient un Baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia, un M.F.A. de l’Université de Guelph et un Doctorat en Études et pratiques des arts de l’Université du Québec à Montréal. Son travail a été largement exposé au Canada dont à Forest City Gallery, Inter-Access, Mercer Union, Nuit Blanche, Print Studio, Rodman Hall, Galerie Sans Nom, Galerie du Nouvel Ontario, Saw Gallery, Western Front et 7a11d ainsi qu’au festival de performance Castle of Imagination en Pologne, à la Balkans Biennale en Serbie, Reinraum en Allemagne, Pow-Pow Performance Festival aux États-Unis et au Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg en France. Elle a reçu le prix Best Emerging Artist aux Untitled Art Awards à Toronto en 2005, le People’s Choice Prize pour Nuit Blanche en 2009 ainsi que des bourses des conseils des arts de Toronto, de l’Ontario et du Canada. Elle a travaillé dans divers centres d’artistes et a été une chroniqueuse culturelle pour l’émission Panorama de TFO.

Profil d’artiste – http://lelabo.ca/fr/membre/maria-legault/

PERFORMANCE 3 : « Nostalgie du mouvement » avec Julie Lassonde.


La démarche artistique de l’artiste est de se réapproprier l’espace public restreint durant la pandémie grâce au plaisir du mouvement.

Originaire de Montréal, Julie Lassonde est une artiste de la performance en arts visuels  et médiatiques. Formée en mime corporel, en arts visuels et en droit, Julie a présenté  des performances solos et improvisations au Canada et à l’internationale. Son travail a  été notamment soutenu par les conseils des arts de l’Ontario et du Canada. De 2015 à  2016, elle a été présidente du conseil d’administration du Labo à Toronto.

Profil d’artiste – http://lelabo.ca/fr/membre/julie-lassonde-2/


Veuillez noter que les événements organisés par Le Labo peuvent être documentés par des photographies et des vidéos. Ces images peuvent être utilisées par Le Labo à des fins promotionnelles, publicitaires et éducatives.

En participant à nos événements, vous consentez à permettre au Labo de documenter et d’utiliser votre image et votre ressemblance. Cependant, si vous ne souhaitez pas que nous utilisions une photo ou une vidéo de vous ou de votre enfant, n’hésitez pas à nous en informer lorsque vous arrivez à l’événement.

Vous pouvez également contacter le bureau marketing et communication du Labo : com@lelabo.ca